INFO

Vacances-Sports-Loisirs: Le mercredi à compter du 13 septembre 2017

Carte Nationale d'Identié : Ce qui change au 14 mars 2017

 

Marché hebdomadaire

Le mercredi matin

NOUVEAU : CINEMA à Audruicq !

Cinéma 1 fois par mois, à la Maison des Associations
Prochaine séance le 17 décembre 2017

Bientôt 16 ans !

Pensez au recensement
Nouvelle application sur mobile :
"Ma JDC sur mobile"

Marché hebdomadaire

Le mercredi matin

NOUVEAU : CINEMA à Audruicq !

Cinéma 1 fois par mois, à la Maison des Associations
Prochaine séance le 17 décembre 2017

Bientôt 16 ans !

Pensez au recensement
Nouvelle application sur mobile :
"Ma JDC sur mobile"

Marché hebdomadaire

Le mercredi matin

NOUVEAU : CINEMA à Audruicq !

Cinéma 1 fois par mois, à la Maison des Associations
Prochaine séance le 17 décembre 2017

Bientôt 16 ans !

Pensez au recensement
Nouvelle application sur mobile :
"Ma JDC sur mobile"

Marché hebdomadaire

Le mercredi matin

NOUVEAU : CINEMA à Audruicq !

Cinéma 1 fois par mois, à la Maison des Associations
Prochaine séance le 17 décembre 2017

Bientôt 16 ans !

Pensez au recensement
Nouvelle application sur mobile :
"Ma JDC sur mobile"

Marché hebdomadaire

Le mercredi matin

NOUVEAU : CINEMA à Audruicq !

Cinéma 1 fois par mois, à la Maison des Associations
Prochaine séance le 17 décembre 2017

Bientôt 16 ans !

Pensez au recensement
Nouvelle application sur mobile :
"Ma JDC sur mobile"

Marché hebdomadaire

Le mercredi matin

NOUVEAU : CINEMA à Audruicq !

Cinéma 1 fois par mois, à la Maison des Associations
Prochaine séance le 17 décembre 2017

Bientôt 16 ans !

Pensez au recensement
Nouvelle application sur mobile :
"Ma JDC sur mobile"

Marché hebdomadaire

Le mercredi matin

NOUVEAU : CINEMA à Audruicq !

Cinéma 1 fois par mois, à la Maison des Associations
Prochaine séance le 17 décembre 2017

Bientôt 16 ans !

Pensez au recensement
Nouvelle application sur mobile :
"Ma JDC sur mobile"

Marché hebdomadaire

Le mercredi matin

NOUVEAU : CINEMA à Audruicq !

Cinéma 1 fois par mois, à la Maison des Associations
Prochaine séance le 17 décembre 2017

Bientôt 16 ans !

Pensez au recensement
Nouvelle application sur mobile :
"Ma JDC sur mobile"

Histoire

Audruicq est la capitale de l’ancien pays de Brédenarde, formé avec Nortkerque, Zutkerque et Polincove. L’évolution du nom subit de nombreuses fluctuations : Audrovicum, Auderwick. Audruic, Odruich, Audruwicq, Audruick. Ce mot viendrait du Flamand Ander : autre et Wic : refuge, c’est-à-dire : l’autre refuge.

 

C’est au IXème siècle que son histoire commence à recevoir quelques rayons de lumière. Il faut remonter à 863, époque de la réunion de l’Artois à la Flandre. L’origine provient d’un château-fort aux environs duquel on construisit successivement des maisons qui formèrent une cité. Cette forteresse fut bâtie sans doute sous Baudouin 1er Bras-de–fer, après l’élection héréditaire du Comte de Flandre par Charles le Chauve.

 

Vers le milieu du XIIème siècle, après la mort de Manassis, sixième Comte de Guisnes, son neveu Arnould de Gand assiégea le château d’Audruicq en l’an 1150 et se vit possesseur de tout le pays de Guisnes à l’exception du fameux Château d’Omerval, mais rapidement il s’en empara et le détruisit de fond en comble.

 

A la mort D’Arnould de Gand, Baudoin II, son fils qui régnait sur le comté de Guisnes, conclut diverses affaires importantes avec l’Abbaye d’Andres. Il se trouvait à Audruicq avec toute sa cour lors de la signature des Lettres de « Patentes » qu’il fit publier à cet effet.

 

Il affectionnait ce lieu. C ‘est avec raison que l’on a observé que ce Comte était le véritable fondateur d’Audruicq. Il l’érigea en ville en 1175 et essaya d’en faire une place forte. Il bâtit une chapelle en l’honneur de Saint-Nicolas, origine de l’église actuelle. A cette époque, l’église paroissiale était située sur la place. Il dessécha les marais voisins qu’il convertit en terres labourables.

 

La ville d’Audruicq avait à ce moment pour Suzerain le Comte de Flandre. Par le jugement arbitral d’Arras, rendu en octobre 1191, le pays de Brédenarde se trouva sous la domination de la France. Avec Philippe-Auguste, il fut convenu en février 1200, dans une conférence tenue à Péronne, que les Fiefs de Guînes et d’Ardres seraient rendus  au Comte de Flandre. Voilà donc les habitants  d’Audruicq redevenus flamands. Mais ce ne fut que pour quelques années car le mariage de Ferrand de Portugal et le traité de Pont-à-Vendin signé le 24 février 1211 restitua au Brédenarde la qualité de français.

 

Bien que ravagé fin 1213 et début 1214 par les Flamands et les Anglais réunis, le Brédenarde devint définitivement possession de Philippe-Auguste après la victoire de Bouvines.

 

En 1352, les Anglais, possesseurs du Calaisis, s’emparent d’Audruicq. Par l’humiliant Traité de Brétigny, ratifié à Calais le 24 octobre 1360, la ville fut soumise à la domination anglaise. Triste effet des circonstances et du sort de la guerre !

 

En 1377, Philippe le Hardi s’empara de la forteresse d’Audruicq qui fut reprise tour à tour. Par la Paix de Cambrai en 1529, elle est cédée à Charles-Quint et reprise par les Français le 10 mai 1595, mais ceux-ci durent capituler le 23 mai 1596.

 

La Paix de Vervins place les audruicquois sous la domination espagnole. Reprise, elle est rendue définitivement au pouvoir de la France par la Paix de Nimègue du 17 septembre 1678. Cette Paix fut proclamée solennellement le 1er janvier 1670.

 

Le château d’Audruicq, à l’extrémité de la place, a été longtemps le plus considérable de la terre de Brédenarde, après celui de la Montoire d’origine romaine. Ses fondations, qui remontent à onze siècles, subsistent encore.

 

La construction actuelle repose sur l’ancien castel féodal.

 

Depuis avril 2004, la mairie a pris place dans ce magnifique château.